Comment s’entraîner pour un DU?

action bicycling bike biking
Photo by Roman Pohorecki on Pexels.com

La saison des TRI s’achève, celle des Run & Bike et des duathlons arrive. Envie de continuer les disciplines enchaînées cet hiver? Voici quelques conseils:

Un peu de maçonnerie

La clé de la moindre souffrance est la « brique » à une fréquence hebdomadaire ou quinzomadaire. Elle peut être du type run/bike ou bike/run, ou mieux encore run/bike/run. Cette dernière option est la plus adaptée physiologiquement parlant puisqu’elle simule à la perfection la fatigue éprouvée en course. Elle possède également l’avantage de pouvoir pratiquer ses transitions. On peut faire ces sessions à l’extérieur, en partie à l’intérieur (home-trainer) puis en run à l’extérieur voire tout faire en intérieur sur home trainer/tapis de course.

S’entraîner fatigué(e)

Travailler en force sur des jambes déjà fatiguées sera bénéfique pour le second segment de CAP. A ce titre, il peut être intéressant de placer ses séances de qualité après quelques jours de séances plus « dures ». En course, la douleur finira par passer, il faut aussi se concentrer sur la technique de course et trouver un rythme. Tout le monde souffre, le tout est de serrer tout ce qu’on peut serrer et de passer outre.

sunset men sunrise jogging

Photo by Pixabay on Pexels.com

 

Ryhtmer le premier segment

La grosse différence avec un TRI est bien sûr, la première partie de course. A l’instar des triathlètes, les duathlètes prennent un départ très rapide en compétition. La seule différence ici est que la CAP est bien plsu exigeante musculairement que la natation. Si vous prenez une allure supérieure à celle prévue lors de la première CAP, il y a fort à parier que vous allez être dans le dur lors de la phase vélo, sans parler de la seconde CAP… Il faut donc en garder « sous le capot » lorsd e la première CAP, s’en tenir à ce qui est prévu au risque de perdre beaucoup plus de temps au final.

Ne pas négliger l’habillement

Pensez bien que vous allez courir et pédaler, il est donc valable d’investir dans des vêtements confortables pour pratiquer ces 2 activités. Une trifonction n’est peut-être pas nécessaire masi un short de TRI peut s’avérer un bon choix. Les DU ont souvent lieu en période froide. On se réchauffe lors de la première course, mais on se refroidit vite sur le vélo, puis on se réchauffe à nouveau sur la seconde CAP. Des manchettes et un gilet sans manches de cyclisme peuvent être judicieux, le tout par dessus un haut de TRI et des gants dans les poches arrières. L’idée est de pouvoir disposer d’une tenue modualire et de s’adapter rapidement. Une 2ème paire de chaussures et de chaussettes si la course est humide peut également être une très bonne idée.

Ravito sur le vélo

Comme en TRI, il faut utilsier le passage en vélo pour optimiser sa prise de ravito. A ne négliger sous aucun prétexte!

Relax!

Le corps se rebelle souvent lors de la seconde CAP. Afin de minimiser ce désagréable moment, il est judicieux de s’étirer (un peu) à la fin du vélo. Il faut surtout essayer de relâcher les hanches et le dos. Ne pas rester « posé(e) » sur la selle est alors une très bonne idée.

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s